RDV PATIENTS : 06 61 79 23 74 54 rue de Sèvres - 92100 Boulogne

Le Courage en Thérapie

20140925 Cecile Argy md-1On constate que ce ne sont pas les personnes les plus malades qui viennent nous voir mais les plus courageuses.
Les plus malades ne viennent pas nous voir, nous hypnothérapeute. Ils sont en liberté, y compris dans les palais de la République et empestent leurs familles, ou selon leur responsabilité, la vie d’une société, pour se convaincre qu’ils n’ont pas besoin de consulter. Ce sont des personnes d’action.

Ces personnes déséquilibrées parviennent à créer assez de malaise chez leurs proches pour que les plus courageusement lucides de ceux-ci acceptent de mettre leur vanité de côté. Ils peuvent alors constater qu’ils vont mal et se demander pourquoi. Ils veulent surtout aller mieux et se décident à sonner à notre porte. Sans le savoir, ils ont déjà fait une grande partie, sinon la plus grande partie du chemin. C’est pourquoi nous devons avoir beaucoup de déférence envers le courageux du système qui s’adresse à nous, tout en ayant présent à l’esprit le lâche absent qui doit bien se trouver quelque part.

Étude de cas

Une femme qui souffrait de frigidité et de phobie sociale avait bien réussi sa thérapie. Un jour, elle revient me voir en larmes parce que son mari ne la reconnaît plus. Il est furieux contre moi et veut me casser la figure. Il est effectivement très remonté quand il arrive dans

mon antre. Je le fais taire et lui demande si sa femme fait les courses, s’ils se rendent à des invitations à dîner, s’ils reçoivent chez eux et si elle jouit. Oui aux quatre questions, et il se prend la tête dans les mains en murmurant : « Quel c… je suis ! » Depuis, sans autre intervention, cet homme est sorti de la dépression torpide qui le tenaillait depuis l’adolescence.

Comments are closed.