Hypnose : un traitement efficace de l'insomnie

Hypnothérapie pour l’insomnie

LE SEUL TRAITEMENT POSSIBLE CONTRE LES TROUBLES DU SOMMEIL EST LA THERAPIE

Je vous prescris du sommeil car il est vital.
Un mauvais sommeil génère des désordres émotionnels pouvant aller jusqu’à la dépression.
Il augmente les risque de cancer et vasculaires. Il affecte le système immunitaire et peut déclencher des infections.
l’OMS affirme que les  nations industrialisées connaissent actuellement une épidémie de manque de sommeil, augmentant les maladies physiques et des troubles psychiques mais aussi des accidents (un décès toutes les heures aux Etats-Unis)

Les risques importants de manque de sommeil sont aggravés par les somnifères.
Les somnifères altères la santé et augmentent le risque de maladies mortelles.
Les somnifères sont des sédatifs. Ils ciblent le même système cérébral que l’alcool, les récepteurs empêchant la mise en action des cellules du cerveau. Les somnifères mettent K.O. les régions les plus élevées du cortex.
Les somnifères n’entrainent pas un sommeil naturel. En comparaison avec l’activité naturelle des ondes cérébrales du sommeil profond, pour celle induite par les somnifère, on remarque que la signature électrique est défaillante.
Le docteur Daniel Triple, médecin à l’université de Californie a découvert que les individus utilisant les somnifères prescrits présentent un risque significativement plus élevé de mourir et de développer un cancer que ceux qui n’en consomment pas (4,6 à 5,3 x plus que c’est qui n’en prennent pas dans l’étude sur 2 ans, occasionnellement : 3,6). 15 autres études montrent le taux élevé de mortalité chez les consommateurs de somnifères.
Ils produisent enfin des engourdissements au réveil et des étourderies. La caféine entraine un cercle vicieux car 50% de sa dose reste des heures dans l’organisme, bloquant les récepteurs de l’hormone du sommeil : l’adenosine

Les adolescents ont un rythme circadien de 1 à 3 heures de plus que les adultes. Des études scientifiques depuis 1960 ont démontré que la privation de sommeil donne lieu à des états d’esprits instables : psychose allant de la dépression et de l’anxiété, changements d’humeurs, paranoia, à la skyzophrénie, au bout de 7 nuits avec un temps de sommeil insuffisant. Comme l’a découvert le docteur Lewis termina, plus un enfant dort, plus il est doué.

young woman in a white sheet bed on white background