RDV PATIENTS : 06 61 79 23 74 54 rue de Sèvres - 92100 Boulogne

Quand la compétition crée la peur de ne pas plaire.

240_F_132189732_lEEMdnBmQwLDwj992J7ZWC6JuwHco4YQUn homme d’une quarantaine d’année consulte pour la peur de ne pas plaire.

‘Je ne pensais pas retourner à ce moment : salle de classe mais je ne savais pas ce que j’y faisais. C’est en tournant autour de la classe que j’ai identifié le problème.

Je me rends compte que je me comparais tout le temps avec ce garçon. En classe, je calque son Comportement d’écrire des poèmes pour faire comme lui, je me rends compte maintenant que c’était un challenge et je me comparais à lui. J’avais quelque-chose à prouver aux autres. C’est bien parce que ca m’a mis le pied à l’étrier pour l’écriture mais c’est la première fois que j’essaie de plaire à d’autres en marchant dans les traces de quelqu’un alors que j’aurai pu exister différemment.

La compétition n’était pas une culture familiale mais venait de cette personne et je suis tombé dans le panneau.

Je ne pensais pas que le problème venait de là mais cela me paraît maintenant évident.

J’ai ouvert cette porte et identifié d’où cela venait. Maintenant, je sens que je peux être moi même, être responsable et autonome, faire les choses pour moi et savoir dire non. Cela déformait ma vision de la réalité dans un contexte professionnel, avec le sentiment d’être infantilisé par mon supérieur alors que ce n’était pas son intention.

Comments are closed.