Prendre rendez-vous en ligneHellocare
RDV PATIENTS : 06 61 79 23 74 54 rue de Sèvres - 92100 Boulogne

Insécurité, angoisses, anxiété : les traiter avec l’hypnose

Pour beaucoup de personnes, les angoisses et l’anxiété font parties du quotidien. Véritables freins au bonheur et à l’épanouissement personnel, ils doivent être pris en charge et traités. L’hypnose est une solution thérapeutique qui a fait ses preuves à plusieurs reprises dans ce domaine.

Le sentiment d’insécurité, les angoisses s’expriment par des sensations de peurs pouvant atteindre certains extrêmes comme la terreur. Omniprésente, la peur envahit l’esprit de la personne sujette et l’empêche véritablement de vivre . Voici ici le compte-rendu de séances menées avec une patiente sous l’emprise d’un sentiment d’insécurité depuis de nombreuses années.

Un sentiment d’insécurité enfoui depuis l’enfance

Une mère de 3 enfants de 47 ans se sent en insécurité d’une manière générale dans sa vie et de façon répétitive au travers d’une succession d’événements dont le leitmotiv est l’agression.

Comment se fait-il qu’elle se mette dans les situations et les ambiances dangereuses pour elle et qu’elle ne ressente pas le danger ? Pourquoi se met-elle inconsciemment en situation d’insécurité ?

Elle a l’impression qu’il va toujours se passer un mauvais événement.

L’inconscient nous ramène alors directement à la toute petite enfance. Elle rit car elle s’amuse à jeter les verres par terre. Elle est assise à côté de sa sœur. Elle rit encore car elle en a cassé beaucoup.

Mais son père arrive, et panique face à la situation. Elle pleure. Il l’empêche de bouger alors qu’elle voulait se lever pour lui faire un bisou. Elle sait qu’elle a fait une bêtise mais il ne lui explique pas vraiment pourquoi.

A la blessure d’incompréhension, on rétablit l’explication, la consolation, et effectuons le travail de reprogrammation neuro-linguistique nécessaire.

Je vérifie ensuite que le dossier est bien classé, mais constate que non puisque de la culpabilité vis à vis de sa sœur fait surface et nous réparons cela également.

Après la séance, la patiente a vérifié cet événement auprès de sa mère et elle m’écrit que cela a bien eu lieu, quand elle avait 3 ans. Et elle ressent qu’elle a été à la source de son problème de sécurité.

Comments are closed.