Prendre rendez-vous en ligneDoctolib
RDV PATIENTS : 06 61 79 23 74 54 rue de Sèvres - 92100 Boulogne

Crises d’angoisse et peur de l’éloignement de chez soi

240_F_110210330_VNApWKFF0SpOIYbjztbqTqA6qpwTR1xmUne jeune femme d’une trentaine d’année me consulte pour un problème de crise de panique lorsqu’elle s’éloigne de chez elle, en voiture et à pied. Cela se traduit par de violentes angoisses, tremblements, tétanie et spasmophilie, enfin des pleurs pour se vider. L’une de ses crises l’a conduite à l’hôpital et fait perdre 6 kilos. Elle a déjà essayé l’hypnose trois ans auparavant mais cela a déclenché une crise… Les crises ont démarré il y a une dizaine d’années et ont été réactivées lorsqu’elle était enceinte il y a trois ans.

Après avoir pris beaucoup de temps à la rassurer sur l’hypnose pour enlever l’appréhension et une longue induction pour faire passer les tremblements, je demande à son inconscient de l’emmener à l’événement qui a créé ce problème. Elle se retrouve à 23 ans, dans sa chambre lugubre, suite à une dispute avec son petit ami qui est son mari actuel. Il ne l’a pas aimé comme elle l’aurait souhaité. Nous faisons le processus de libération de cette mémoire du passé.

Je l’emmène voir ce qu’il y a d’autre et elle se trouve trois ans avant, à 20 ans, marchant dans la rue la nuit, cherchant son petit ami de l’époque. Celui dont elle était encore amoureuse lorsqu’elle a démarré sa relation avec son mari. Elle est triste et nous dégageons cette mémoire par une technique de PNL.

Enfin, je demande à son inconscient d’aller à l’origine du problème en lien avec tout cela. Elle a 10 ans, et se cache dans le jardin de sa grand-mère car elle ne veut pas rentrer de peur que son père la frappe, comme d’habitude.

Les problématiques vécues avec les hommes étaient liées à la violence de son père dont elle a cherché la compensation. Elle a attiré un homme lui permettant de se libérer de cette blessure d’agression.

Nous faisons donc le travail de séparation émotionnelle avec son père.

Pour finir, elle revit un événement où elle est partie loin de chez elle, au ski avec une copine et nous installons un ancrage sur tous ses ressentis.

Le lendemain, elle doit faire un déplacement en voiture loin de chez elle. Elle m’envoie : ‘je voulais vous remercier, je suis sur Montargis aujourd’hui, j’ai réussi à faire la route et maintenant le retour… une petite angoisse ce matin mais elle est vite partie.’

Comments are closed.