RDV PATIENTS : 06 61 79 23 74 54 rue de Sèvres - 92100 Boulogne

Le magazine Le Point parle de l’hypnose

Le 12 décembre dernier, un dossier consacré à l’hypnose et rédigé par Jérôme Vincent a été publié dans Le Point. Ces 20 dernières années, l’hypnose connait une sorte de renaissance après avoir connue des hauts et des bas pendant environ 200 ans.

A quoi peut servir l’hypnose dans le domaine médical

Les hypnothérapeutes formés à l’hypnose médicale peuvent l’utiliser dans le cadre d’une meilleure communication avec leurs patients. Le dialogue et l’écoute avec le patient est ainsi améliorée. Cette pratique n’est que la base de l’hypnose médicale. Il est bien entendu possible d’aller beaucoup plus loin.

Pour cela, des séances d’hypnose peuvent être mises en place. L’hypnose se présente véritablement comme un complément à d’autres thérapies classiques. Le but est d’aider à lutter contre la douleur, l’anxiété… Plongés dans leur intérieur, les patients utilisent leurs propres ressources pour lutter contre leurs maux.

Cas concret : comment utilise t-on concrètement l’hypnose contre la douleur ?

Contre les douleurs chroniques comme le mal de dos par exemple ou des pathologies graves comme les cancers, des traitements médicaux existent mais sont parfois inefficaces face aux douleurs. L’hypnose est ainsi une méthode complémentaire lorsque les douleurs perdurent.

Concrètement, l’hypnose permet de diminuer l’intensité des douleurs. Ces dernières sont transmises par le cerveau et grâce à son action, le cerveau est en quelque sorte placé en veille. Les réseaux cérébraux sont moins activés et le degré de ressentiment de la douleur est moins élevé.

L’hypnothérapeute est donc présent pour activer le don que tout le monde détient et l’utiliser sur les personnes réceptives.

L’hypnose est également de plus en plus utilisée en accompagnement d’anesthésie dans le cadre d’un accouchement, d’opération chirurgicale.

L’utilisation de l’hypnose reste cependant une démarche personnelle et individuelle. Les hôpitaux ne proposent pas de liste référençant les hypnothérapeutes reconnus. Certains exercent dans des services hospitaliers mais le bouche à oreille reste l’un des moyens les plus utilisés afin de consulter un hypnothérapeute compétent.

Le 12 décembre dernier, le journaliste Jérôme Vincent était invité sur la Radio Europe 1 afin de présenter ce dossier spécial

Comments are closed.